• Reserves de pétrole et de gaz : certitudes et incertitudes

    Reserves de pétrole et de gaz : certitudes et incertitudes

    L’estimation des réserves de pétrole et de gaz est un sujet de controverses depuis des années : a-t-on atteint un pic dans l’exploitation du pétrole ? Ou faut-il parler d’un pic de la demande ? Existe-t-il des réserves potentielles de pétrole et de gaz inexplorées, notamment dans les régions polaires ? Le débat sur la transition énergétique a évacué cette question dans la mesure où les discours officiels, en Europe du moins, mettent l’accent sur les économies d’énergie et sur la nécessité de développer des énergies à « bas carbone ». Il est utile de faire de nouveau le point sur cette question.

  • Where is Japan’s energy policy going?

    Where is Japan’s energy policy going?

    Announcing in early April that Japan would not envisage a nuclear exit option for its energy strategy , Japanese Prime Minister Shinzo Abe has laid the foundation for Japan ‘s energy policy for the next twenty years. However, the publication of the long awaited new Japanese energy plan is far from clarifying all problems pending since the Fukushima disaster.

  • Quelle politique énergétique pour le Japon?

    Quelle politique énergétique pour le Japon?

    En annonçant, début avril, que le Japon ne retenait pas pour sa stratégie énergétique l’hypothèse d’une sortie du nucléaire, le Premier Ministre japonais, Shinzo Abe, a posé les bases de la politique énergétique du Japon pour les vingt prochaines années. Toutefois la publication, longtemps attendue, du nouveau plan énergétique japonais est loin de clarifier tous les problèmes rencontrés depuis la catastrophe de Fukushima.

  • Ukranian crisis : what about Europe’s energy independence?

    Ukranian crisis : what about Europe’s energy independence?

    The international crisis that followed the revolutionary change of government in Ukraine and which led to the annexation of Crimea by Russia, highlights the vulnerability of Europe ‘s energy supply in particular regarding oil and gas that it imports from Russia. What kind of energy policy the EU must implement to ensure its energy independence? This is the question since the aftermath of World War II ….

  • Crise ukrainienne: quelle indépendance énergétique pour l’Europe?

    Crise ukrainienne: quelle indépendance énergétique pour l’Europe?

    La crise internationale qui a suivi le brutal changement de gouvernement intervenu en Ukraine et qui a débouché sur l’annexion de la Crimée par la Russie, met en évidence la vulnérabilité de l’Europe pour ses approvisionnements énergétiques en particulier en pétrole et en gaz qu’elle importe de la Russie. Quelle politique énergétique l’Union Européenne doit elle mettre en œuvre pour assurer son indépendance énergétique? C’est la question posée depuis les lendemains de la Seconde Guerre mondiale ….

  • What scenarios for the energy transition?

    What scenarios for the energy transition?

    What scenarios can be envisaged in France and around the world for an energy strategy taking into account both the need to limit climate and ensure security of supply change? The debate on energy transition has highlighted in France, in 2013, the importance of this issue without reaching a consensus on objectives where possible and desirable would go hand in hand. Here we open the file again.

  • Quels scénarios pour la transition énergétique ?

    Quels scénarios pour la transition énergétique ?

    Quels scénarios peut-on envisager en France et dans le monde pour une stratégie énergétique tenant compte du double impératif de limiter le changement climatique et d’assurer la sécurité des approvisionnements ? Le débat sur la transition énergétique a mis en lumière, en France en 2013, l’importance de cette question sans pour autant dégager un consensus sur des objectifs où le souhaitable et le possible iraient de pair. Nous ouvrons ici de nouveau le dossier.

  • Nuclear power and its future: So Watt?

    Nuclear power and its future: So Watt?

    At the beginning of this century, many experts proclaimed the « renaissance » of nuclear power after a slump following the accidents at Three Mile Island and Chernobyl and they were expecting the construction of new plants, but Fukushima disaster which occurred in Japan in 2011 has partly changed the situation. Nuclear has it become too dangerous and too expensive and does it have a future? A book and several recent studies allow attempting to answer to this question. But we are also asking questions about the prospects of thermonuclear fusion. ISSN : 2271-3255

  • Le nucléaire a-t-il un avenir: so Watt?

    Le nucléaire a-t-il un avenir: so Watt?

    Au début du siècle, de nombreux experts annonçaient la « renaissance » du nucléaire après un passage à vide à la suite des accidents de Three Mile Island et de Tchernobyl et l’on s’attendait au lancement de la construction de nouvelles centrales, mais la catastrophe de Fukushima survenue au Japon en 2011 a en partie changé la donne. Le nucléaire est-il devenu trop dangereux et trop cher et a-t-il un avenir? Un livre et plusieurs études récentes permettent d’esquisser des réponses à cette question. On s’interroge toujours, pas ailleurs, sur les perspectives de la fusion thermonucléaire.

  • Questions for energy transition: duration, energy intensity, R&D and innovation

    Questions for energy transition: duration, energy intensity, R&D and innovation

    The debate on the energy transition which took place in France, in the first half of 2013, has been now closed while many questions remain unsolved. Without calling into question the merits of this debate, should we not ask ourselves about the meaning of this energy transition? Can we imagine steps and consider strategies that, for example in the absence of an international agreement on climate at the Paris conference in 2015, would ease the transition towards a progressive “non-carbon’ energy”? Shall we also consider that a decrease in energy intensity is an absolute priority as outlined in the 2013 report of the IEA?

  • La transition énergétique en questions: durée, intensité énergétique, recherche et innovation

    La transition énergétique en questions: durée, intensité énergétique, recherche et innovation

    Le débat sur la transition énergétique qui s’est déroulé en France, au premier semestre de 2013, est aujourd’hui clos alors que bien des questions restent en suspens. Sans mettre en cause le bien-fondé de ce débat, ne devons-nous pas nous interroger sur la signification de cette transition énergétique? Peut-on prévoir des étapes et envisager des stratégies qui, par exemple faute d’un accord international sur le climat lors de la conférence de Paris en 2015 permettraient d’avancer sur la voie d’une transition vers une « décarbonisation » progressive de l’énergie ? Une baisse de l’intensité énergétique, n’est-elle pas une priorité comme le souligne le dernier rapport de l’AIE ?

  • Energy Transition critical issues : Materials and chemistry

    Energy Transition critical issues : Materials and chemistry

    Recent foresight reports on future technical breakthroughs (in particular those from the World Economic Forum, “The top ten emerging technology for 2013”, McKinsey “Disruptive technologies”, and from MIT “Ten breakthrough technologies”, www.technologyreview.com ) and plans recently published in France to promote innovation, in particular the 34 projects for  » the new industrial France” from the Department of industry and finally the report by Anne Lauvergeon « A principle and seven goals for France « ) retain all the energy as a top priority. Renewable energy is often a central axis of those reports with a focal point on energy storage which is a central issue associated for these intermittent energy. Among the 34 projects of the industrial plan we notice that biofuels and the production of a 2 l/100 km car have also found their place. All these reports point to the need of fostering innovation often forgetting that breakthroughs they are calling for require significant scientific advances in order to develop materials with a necessary contribution of chemistry.

  • Des matériaux et de la chimie pour la transition énergétique

    Des matériaux et de la chimie pour la transition énergétique

    Les rapports de prospective sur les futures ruptures techniques (notamment les rapports du Forum économique mondial, « The ten top emerging technologies » for 2013, de McKinsey, « Disruptives technologies », et du MIT « Ten breakthrough technologies ») ainsi que les plans publiés récemment en France pour promouvoir l’innovation, les 34 projets pour « La nouvelle France industrielle » du ministère du redressement productif, et enfin le rapport d’Anne Lauvergeon, « Un principe et sept ambitions pour la France », retiennent tous l’énergie comme une priorité incontournable. Les énergies renouvelables sont souvent un axe central de ces rapports (transition énergétique oblige !) avec un point focal constitué par les techniques de stockage de l’énergie associées à ces énergies intermittentes. Parmi les 34 projets du plan industriel on remarque que les biocarburants et la voiture à 2l/100 km ont aussi trouvé leur place. Tous ces rapports soulignent la nécessité de favoriser l’innovation en oubliant souvent que les ruptures qu’ils appellent de leurs vœux supposent des avancées scientifiques importantes pour mettre au point des matériaux notamment avec l’aide de la chimie.

  • Innovation for energy transition: time and money

    The French government deciding recently the revival of an industrial policy has labeled thirty-four industrial projects among which six at least have an energy dimension (such as a car 2 litres/100km, batteries with long autonomy, charging stations for battery, biofuels, smart grids , etc.) . . This approach is undoubtedly positive even if it differs […]

  • Les innovations pour la transition énergétique : time and money

      Le gouvernement français en décidant une relance de la politique industrielle a labellisé trente-quatre projets industriels dont six au moins ont une dimension énergétique (notamment une voiture à 2 litres/100km, des batteries avec une grande autonomie, des bornes de recharge pour batterie, les biocarburants, les réseaux électriques intelligents, etc.). Cette démarche est incontestablement positive […]

  • Energy transition in France: a necessary coherent strategy

    Energy transition in France: a necessary coherent strategy

    After several weeks off for technical reasons, we resume our blog in mid-summer in an English version for the first time, a few days after the closing in France of the national debate on the energy transition. This debate has highlighted important differences of opinion between the participants regarding scenarios for the primary energy demand decrease, the composition of the French energy mix, the future of renewable energy and nuclear energy. A recent report by the Court of Auditors gives a detailed assessment of the French political support for renewable energy, while other studies have questioned the role of scenarios and the credibility of the European one for the energy transition.

  • Transition énergétique: à la recherche d’une cohérence des stratégies

    Transition énergétique: à la recherche d’une cohérence des stratégies

    Après plusieurs semaines d’interruption pour des raisons techniques, nous reprenons notre blog en milieu d’été, quelques jours après la fin du débat sur la transition énergétique en France. Ce débat a mis en évidence des différences d’appréciation sur les scénarios pour la baisse de la demande d’énergie primaire, la composition du mix énergétique, l’avenir des énergies renouvelables et du nucléaire. Un rapport récent de la Cour des Comptes met en cause la cohérence de la politique française de soutien aux énergies renouvelables (éolien et solaire notamment), tandis que d’autres études s’interrogent sur le rôle des scénarios et sur la crédibilité du scénario européen pour la transition énergétique.

  • Les métaux point critique pour l’énergie

    Le fonctionnement et les performances de nombreux systèmes énergétiques dépendent fortement de l’utilisation de certains métaux, en particulier les batteries (le sodium par exemple). Certains de ces métaux sont considérés parfois comme « critiques » car ils sont rares et donc coûteux (le platine notamment) ou parce que l’on peut redouter que les ressources minières soient insuffisantes […]

  • Les énergies renouvelables : une transition longue

    Les énergies renouvelables sont considérées comme le vecteur de la transition énergétique car elles doivent permettre de remplacer des énergies carbonées par des filières émettant peu de gaz à effet de serre et notamment de CO2. Leur montée en puissance, si elle est indéniable, est encore trop lente pour que l’on puisse penser qu’elles vont […]

  • Recherche sur l’énergie : enjeux et priorités

    Les grandes thématiques de l’énergie (économies d’énergie, énergies renouvelables, nucléaire, etc.) appellent presque toutes des progrès scientifiques et techniques. Qui plus est, certaines filières ne peuvent être mises en oeuvre qu’au prix de ruptures qui peuvent changer la donne énergétique à long terme comme ce fut le cas à plusieurs reprises au cours de l’Histoire […]